When:
November 04, 2020 @ 10:00
all-day
Where:

Les questions de genre passent souvent au second plan face à l'urgence d'agir en temps de pandémie. Les crises du VIH/Sida, MERS, H1N1, Ebola ou Zika ont pourtant démontré l’importance de l’approche intersectionnelle et genrée pour répondre de manière adéquate aux besoins différenciés des populations.

La pandémie de COVID-19, au scénario sans précédent, a une fois encore exacerbé les inégalités et éclairé les discriminations fondées sur le genre, la classe sociale, l’âge, le groupe ethnique et le handicap. Mais elle a aussi confirmé la capacité des femmes à résister et s’organiser face aux situations de crise, et entrouvert des fenêtres de changement.

Il devient urgent de tirer les leçons du passé, de s'outiller, et de planifier des réponses stratégiques qui réduisent durablement les inégalités de genre et endiguent les effets des crises qui les font perdurer.

Cette formation s’adresse aux responsables et praticien·ne·s des secteurs public, privé et non gouvernemental ainsi qu'aux chercheur·e·s qui souhaitent s’approprier des méthodes et outils pour intégrer le genre dans la gestion des pandémies.

Objectifs

  • Analyser comment les pandémies produisent et/ou aggravent les inégalités dans les différentes régions du monde via une approche genrée et intersectionnelle

  • Comprendre, à travers les approches féministes, l'impact des modèles de développement et des politiques publiques sur les inégalités structurelles de genre

  • Acquérir des méthodes et des outils pour adapter ou élaborer des programmes et des projets plus inclusifs et plus égalitaires

  • Planifier des réponses stratégiques genrées à court, moyen, et/ou long terme

Plus d'informations et inscription ici.